Espace client en

Retour sur la 19e édition de Vision PDG

Retour sur la 19e édition de Vision PDG

C’est une fois de plus à guichets fermés que s’est déroulée la 19e édition de Vision PDG. Pour plus de 155 PDG technos, défis et opportunités de croissance étaient au cœur de généreux échanges entre pairs, le tout rehaussé par l’apport de 11 conférenciers de renom, d’un ministre et de plus d’une trentaine d’experts.

Comme le rapportait à cet égard Jean-Philippe Décarie, le 18 février dernier, dans un article publié dans La Presse+ : « Tous les participants sont unanimes. Le sommet annuel de Tremblant leur fait prendre un peu d’altitude par rapport à leur entreprise et leur industrie de façon générale. Ils en sortent grandis et enrichis. »

 

Un sommet unique en son genre

Il est vrai que Vision PDG profite d’un positionnement inégalé. D’année en année, lors des rencontres du Technology Councils of North America (TECNA) qui réunissent nos homologues issus de plus de 50 associations technologiques nord-américaines, la même question revient : « Comment expliquez-vous votre succès à réunir ainsi plus de 150 PDG technos pendant trois jours ? »

La réponse réside en partie dans l’esprit de corps qui anime l’événement. Une véritable communauté s’est en effet construite au fil des ans et, à l’image de notre industrie, elle se développe avec un dynamisme étonnant.

À preuve, parmi les 45 PDG qui participaient cette année au sommet pour la première fois, la relève a brillé de pleins feux. Notamment grâce aux 5 entrepreneurs qui se sont mérités la bourse AQT destinée aux jeunes dirigeant(e)s d’entreprises affichant un potentiel de croissance et de rayonnement élevé.

 

 

Autre aspect nous tenant particulièrement à cœur, cette 19e édition accueillait un nombre record de femmes à la tête d’entreprises technologiques. Une dizaine d’entre elles se sont d’ailleurs vu remettre une bourse spéciale destinée à leur faire vivre l’expérience de ce sommet.

 

Pour reprendre les mots de René Vézina dans un article du journal Le Devoir, le 1er mars dernier : « À cette dernière rencontre à Tremblant, les présidentes représentaient 16 % de l’auditoire, un taux qui augmente d’année en année. Et elles sont de plus en plus visibles et influentes. En techno, le boys’ club tire à sa fin… »

 

Présent à Vision PDG, le Ministre Éric Caire envoie un signal fort à l’industrie

C’est certes une industrie rayonnante et tournée vers l’avenir qu’a pu rencontrer le ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, Éric Caire, lors de sa participation le 21 février. Sa brillante allocution sur les défis de la transformation numérique gouvernementale a été précédée et suivie d’échanges avec de nombreux dirigeant(e)s, notamment lors de huis-clos portant sur l’évolution rapide de notre secteur, ainsi que sur les tendances technologiques à surveiller.

        

 

Des conférences de haut calibre tournées vers l’humain et l’exportation

Or, ce qui soude la communauté de Vision PDG, c’est très certainement les défis communs qui l’unit et les moyens qu’elle se donne collectivement pour réussir.

Dans sa chronique diffusée le 22 février en direct de notre congrès, René Vézina mentionnait à juste titre : « Ici, il y a deux mots d’ordre : recrutement et exportation ! ».

C’est pourquoi le comité organisateur de Vision PDG a insisté cette année sur la venue de conférencières du calibre de Dr. Jill Birch, dont l’étude exhaustive sur les tendances mondiales en leadership a ouvert la voie à des pratiques novatrices pour une industrie qui innove déjà énormément en termes de gestion des RH.

La conférence de Benoît Chalifoux sur les Soft Skills dépassait quant à elle les idées reçues en étayant ses assises avec l’une des plus importantes études sur le bonheur, la Harvard study of adult development. Cette importante bouffée d’oxygène nous rappelait à juste titre qu’à une époque où les technologies réduisent le proverbial « six degrés de séparation », nous sommes toujours à cinq personnes près de réaliser nos objectifs.

En primeur, les PDG ont également pu démonter les mécanismes d’un atout considérable en milieu de travail, dont les ressorts demeurent en général méconnus ou mal exploités : l’humour. Au terme d’un mémoire consacré sur le sujet, la Directrice générale de l’École de l’humour, Louise Richer, a partagé des cas d’utilisation révélateurs savamment mis en place au sein d’équipes performantes.

Maintenant, avec près de 8 entreprises sur 10 effectuant des ventes à l’extérieur, l’environnement macroéconomique a certainement un impact sur la croissance. La conférence de René Vézina a ainsi permis aux PDG d’isoler, dans le bruit ambiant, les dossiers chauds de l’actualité économique, porteurs de nouveaux défis et de nouvelles opportunités.

Enfin, à une époque où le potentiel de transformation de l’espace urbain s’accélère à la vitesse grand V, la conférence de Jean-François Barsoum a fait un arrêt sur image sur les villes intelligentes d’ici et d’ailleurs, ainsi que sur les opportunités technologiques à saisir dès maintenant.

 

Parce que le vécu est fondamental…

En plus de ces conférenciers de haut calibre, quatre PDG ont enrichi le programme en acceptant de partager leur histoire.

Jessica Harnois, sommelière et fondatrice de Vins au féminin, a ouvert le bal de la 19e édition, avec le parcours d’une entrepreneure bien déterminée à laisser sa marque dans un secteur majoritairement représenté par les hommes.

Avec l’entrée d’Alithya sur les bourses de Toronto (TSX) et New York (Nasdaq) en novembre dernier, Paul Raymond offrait un exemple éloquent d’entreprise à succès en revenant sur les jalons l’ayant mené à sonner la fameuse cloche sur le Times Square, à New York.

Effectuant un retour sur ses 19 années de participation et d’amitiés développées à Vision PDG, Greg Rokos présentait pour sa part les 10 valeurs qui ont permis à ESI Technologies de croître de façon continue et d’attaquer aujourd’hui un ambitieux plan de croissance.

      

Enfin, avec Bruny Surin, nous n’avons pu passer sous silence les nombreux parallèles à tracer entre l’entrepreneur et l’athlète de haut niveau, à plus forte raison dans une industrie qui croît deux fois plus rapidement que les autres secteurs d’activité…

Après nous avoir fait revivre les émotions de LA course qui l’a amené à briser un record mondial au sprint du 100 mètres, Bruny Surin a évoqué avec l’audience l’autodétermination et la ténacité nécessaires au sprinteur-entrepreneur pour arriver de façon fracassante à la ligne d’arrivée. Il nous a de plus fait vivre une activité de consolidation d’équipe bien spéciale… !

    

 

Franchir le cap des 500 employés en 5 ans

Bien sûr, au chapitre de la croissance rapide, le lauréat du Prix PDG de l’année AQT-Investissement Québec, François Dion, PDG de Levio, s’illustre de façon inspirante. Élu par ses pairs lors de la grande soirée gala du 21 février, M. Dion étaient en lice avec deux autres PDG aux parcours impressionnants : Katie Bussières de Nubik et Martin Roy de Christie Innomed.

Consultez l’entrevue de François Dion avec le Journal les Affaires, suite à sa nomination. Nous aurons de plus l’occasion d’échanger avec tous les finalistes lors d’un prochain 5@7 de l’AQT.

 

Et si les murs du Fairmont pouvaient parler…

Si ces murs pouvaient effectivement parler, il nous serait sans doute possible de distinguer ces conversations qui, de PDG à PDG, reviennent sur les écueils rencontrés, les leçons apprises, les bons coups, les contacts utiles – une richesse d’information, en somme, transmise de façon informelle et pratiquement impossible à obtenir autrement.

Peut-être arriverions-nous également à mieux dénombrer ces partenariats si fréquents qui naissent à Vision PDG et qui, chiffres à l’appui, accélèrent le succès de nombre d’entreprises.

Encore, peut-être nous serait-il possible de rendre compte de la surprise, de l’étonnement des participants qui, au-delà de leur objectif initial, en arrivent à intercepter un sujet méconnu mais des plus porteurs ?

Tant de sujets inédits figuraient cette année au programme : la monétisation des données comme stratégie de croissance, le financement comme cela se pratique dans la Silicon Valley, le branding du PDG et ses effets sur la croissance, l’outsourcing des ressources, l’intégration d’un nouvel employé immigrant…

      

 

Tout comme la communauté de Vision PDG, le programme de l’événement continuera à s’enrichir. L’équipe de l’AQT et le comité organisateur de Vision PDG 2020 sont d’ailleurs déjà à pied d’oeuvre pour livrer une 20e édition du tonnerre.

 

Ne manquez pas la 20e édition de Vision PDG
Du 4 au 6 février 2020 au Hilton-Lac-Leamy.

100 PDG ont déjà confirmé leur présence.

Pour ne rien manquer des primeurs, inscrivez-vous dès aujourd’hui à la liste de diffusion dédiée à l’actualité de l’édition anniversaire.