Espace client en

L’utilisation d’une application mobile, d’autant plus pertinente dans le contexte de la deuxième vague

L’utilisation d’une application mobile, d’autant plus pertinente dans le contexte de la deuxième vague

Montréal, 5 octobre 2020 – Alors que le Québec est définitivement engagé dans la deuxième vague de la pandémie et que la propagation communautaire en est une des principales causes, le gouvernement du Québec confirme son appui à l’utilisation d’une application mobile de notification d’exposition. L’Association québécoise des technologies (AQT) tient à saluer ce nouveau développement.

Le 13 août dernier, l’AQT avait présenté à la Commission des institutions ses recommandations quant à l’utilisation possible d’une telle application. À cette occasion, l’association avait affirmé que les technologies pouvaient représenter un outil additionnel pour combattre des fléaux, dont la propagation de la COVID-19. Mais surtout, que l’innovation peut et doit cohabiter avec la protection de la vie privée ; l’une ne doit pas se faire au détriment de l’autre. L’analyse que semble avoir complétée le gouvernement du Québec, notamment à partir de l’expérience ontarienne, ainsi que les tests complémentaires effectués auprès du Centre gouvernemental de cyberdéfense du Québec, confirment qu’une telle application peut répondre à des standards élevés en matière de sécurité de la vie privée.

Sur le plan de l’adhésion par la population, l’AQT recommande toujours de miser sur la vulgarisation de l’information dans une perspective d’éducation, ainsi que d’expliquer les caractéristiques technologiques de l’application, afin de répondre aux préoccupations légitimes des citoyens. Allant en ce sens, une importante stratégie de communication propre à cet outil devrait normalement être déployée au cours des prochaines semaines, qui permettra d’en maximiser l’adoption. Au-delà de cette application, les récents événements ont fait ressortir des points sensibles d’efficience ainsi que d’accès à l’information au niveau du système de santé. L’AQT réitère que l’industrie québécoise des technologies peut contribuer à implanter des solutions qui sauront aider l’État à servir la population.

« Comme nous le faisons pour soigner les personnes atteintes, nous nous devons d’utiliser les meilleures technologies pour prévenir la propagation de cette pandémie. L’utilisation d’une application mobile est un outil de plus dans l’arsenal des moyens à notre disposition et est d’autant plus pertinente, alors que la pandémie se transmet principalement lors de contacts communautaires, notamment auprès des jeunes. » – Nicole Martel, PDG de l’AQT

L’entreveue de Nicole Martel, PDG de l’AQT sur les ondes QUB Radio du (voir Alerte COVID : l’AQT appuie la décision du gouvernement : 10 minutes)

Écouter l’entrevue

 

À propos de l’AQT

L’Association québécoise des technologies (AQT), l’incontournable réseau d’affaires technos, procure aux dirigeantes et dirigeants un environnement stimulant et de classe mondiale propice à la croissance de leur entreprise et de l’industrie. Forte de ses 500 membres, elle les rassemble, leur permettant ainsi d’accroître la performance de leur organisation. Organisme à but non lucratif autofinancé, l’AQT représente l’ensemble de l’industrie auprès d’instances décisionnelles. L’AQT figure parmi le Top 10 des associations technos en Amérique du Nord.

Pour en savoir plus : www.aqt.ca

Pour tout renseignement
Aude Simonnot-Lanciaux
TACT
Cellulaire : 438 979-1510
asimonnotlanciaux@tactconseil.ca