Espace client en

Le Budget fédéral sous le signe de la relance

Le Budget fédéral sous le signe de la relance

Montréal (Québec), le 19 avril 2021 – L’Association québécoise des technologies (AQT) a pris connaissance du budget de l’honorable Chrystia Freeland et constate qu’il propose plusieurs mesures de relance misant sur l’innovation et le virage numérique pour d’aider les entreprises à accroître leur productivité. Le présent budget annonce en plus la prolongation de la subvention salariale.

 

Nous attirons votre attention sur quelques faits saillants :

  • Prolonger les mesures de soutien d’urgence afin de favoriser la transition des Canadiens et des entreprises du pays jusqu’à la relance, y compris.
  • Prolonger la Subvention salariale d’urgence du Canada et la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer jusqu’au 25 septembre 2021. Il propose de réduire progressivement les taux de la subvention, à compter du 4 juillet 2021, afin d’assurer l’élimination progressive du programme, à mesure que les vaccinations sont administrées et que l’économie se remet en marche.
  • Nouvelle subvention à l’embauche, pour les employeurs admissibles qui continuent de subir des baisses de revenus. Ce soutien serait seulement offert aux employés actifs du 6 juin au 20 novembre 2021. Les employeurs admissibles demanderaient la Subvention salariale d’urgence du Canada ou la nouvelle subvention proposée, selon la plus élevée des deux. L’objectif est de faciliter l’embauche de nouveaux travailleurs par les entreprises au moment de la réouverture de l’économie.

 

Appuyer les petites et moyennes entreprises dans leur transformation numérique :

  • Affecter 1,4 milliard de dollars sur quatre ans, à compter de 2021-2022, afin de :
    • Travailler avec des organismes partout au pays pour permettre à toutes les entreprises qui recourent à ce programme d’accéder à des compétences, à de la formation et à des services consultatifs.
    • Fournir des microsubventions aux plus petites entreprises, afin de les aider à engager les coûts liés à l’adoption des technologies.
    • Créer des possibilités de formation et de travail pour 28 000 jeunes afin d’aider des petites et moyennes entreprises à utiliser de nouvelles technologies.
  • Offrir un soutien plus complet pour adopter de nouvelles technologies aux entreprises situées « à l’extérieur de rues commerçantes », comme les petites entreprises de fabrication et de transformation des aliments. Le soutien fourni à ces entreprises mettra l’accent sur des experts-conseils en planification technologique et sur l’accès à des options de financement nécessaires pour mettre en œuvre ces technologies.
  • Fournir 2,6 milliards de dollars pendant une période de quatre ans, à compter de 2021-2022, à la Banque de développement du Canada afin d’aider les PME à financer l’adoption des technologies.

 

Aider les entreprises à investir

Pour fournir un soutien supplémentaire afin de stimuler encore plus les investissements des entreprises, le budget offre aux petites entreprises canadiennes de procéder à la passation en charges d’un montant pouvant aller jusqu’à 1,5 million de dollars en investissements en capital dans un vaste éventail d’actifs, notamment la technologie numérique et la propriété intellectuelle. Il s’agit d’un investissement supplémentaire de 2,2 milliards de dollars dans la croissance des entrepreneurs canadiens au cours des cinq prochaines années.

« Comme pour les mesures budgétaires du gouvernement provincial, les entreprises techno-numériques sont mises de l’avant pour aider les autres secteurs d’activités, notamment les secteurs les plus touchés, tels que le commerce de détail et l’hôtellerie. Les mesures budgétaires visent aussi à soutenir les entreprises de transformation qui investiront dans leurs technologies pour accroître leur productivité » Nicole Martel, PDG Association québécoise des technologies.

 

Renouveler la Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle

Le budget de 2021 propose d’affecter 443,8 millions de dollars sur 10 ans, à compter de 2021-2022, à l’appui de la Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle notamment pour poursuivre les avancées en la matière et aussi pour soutenir la commercialisation.

 

Établir un nouveau rôle de commissaire aux données

Le budget de 2021 propose d’investir 17,6 millions de dollars sur cinq ans, à compter de 2021-2022, et 3,4 millions par année par la suite, afin de créer un poste de commissaire aux données. Le commissaire aux données aidera à guider les approches adoptées par le gouvernement et les entreprises à l’égard des problèmes liés aux données afin de contribuer à protéger les données personnelles et d’encourager l’innovation dans le marché numérique.

-30-

À propos de l’AQT

L’Association québécoise des technologies (AQT), l’incontournable réseau d’affaires des entreprises technos, procure aux dirigeantes et dirigeants un environnement stimulant et de classe mondiale propice à la croissance de leur entreprise et de l’industrie. Forte de ses 500 membres, elle les rassemble, leur permettant ainsi d’accroître la performance de leur organisation. Organisme à but non lucratif autofinancé, l’AQT représente l’ensemble de l’industrie auprès d’instances décisionnelles. L’AQT figure parmi le Top 10 des associations technos en Amérique du Nord.