Espace client en

Baromètre de compétitivité AQT 2018

Baromètre de compétitivité AQT 2018

Les signes vitaux des PME Technos sous la loupe

 

Chicoutimi (Québec), le 30 août 2018 — La dernière enquête effectuée auprès des dirigeants de PME technos a permis à l’Association québécoise des technologies (AQT) de tracer le portrait type des entreprises québécoises. Elle révèle que le nombre moyen d’employés au Québec est de 35. De plus, pour la première fois, le Baromètre de compétitivité a mesuré la masse salariale moyenne des entreprises qui représente 2,49 millions de dollars.

Ce secteur embauche 151 000 personnes apportant diverses expertises ; notons qu’au global, les entreprises sondées dédient 53 % de leurs effectifs aux tâches de production et à la recherche et développement, signe d’un très haut niveau d’innovation dû au progrès rapide des technologies.

Le nombre d’entreprises effectuant des ventes hors Québec se maintient à 76 % (78 % en 2015 versus 21 % des PME des autres secteurs d’activité. « L’AQT estime qu’il y a là un potentiel de croissance important à capturer afin d’augmenter les parts de marchés provenant de l’extérieur » précise Nicole Martel, présidente-directrice générale de l’AQT.

Le reste du Canada continue d’être le principal partenaire commercial des entreprises sondées pour un total de 11 % des revenus, après les États-Unis avec 12 %.

En 2017, les entreprises réalisent en moyenne 75 % de leurs ventes par l’entremise de leur force de vente directe (84 % en 2015) tandis que 14 % de leurs ventes sont indirectes (16 % en 2015). Ces tendances sont attribuables en partie à l’augmentation des ventes en ligne qui sont en hausse et totalisent désormais 11 % de leurs ventes. À noter, les plus jeunes entreprises (fondées après 2003) réalisent un plus grand volume de ventes en ligne, soit 35 %.

Des défis à surmonter 

Le principal enjeu évoqué par les entreprises concerne l’accès au talent (68 %). Par ailleurs, l’évolution rapide des technologies, notamment attribuable à l’intelligence artificielle, est mentionnée par (65 %) des répondants. Enfin, l’accès au financement pour la commercialisation demeure un enjeu de taille pour 40 % des dirigeants.

Des entreprises axées sur la croissance

  • Les dirigeants sont optimistes, 80 % des entreprises sondées prévoient que leurs revenus augmenteront et 74 % augmenteront également leur nombre d’employés ;
  • L’âge moyen des entreprises est de 19 ans (20 ans en 2015), une première baisse depuis 2011. Cette inversion de la tendance confirme la croissance du nombre d’entreprises fondées après 2006, avec une augmentation de 11 % par rapport à 2015 ;
  • L’industrie entre en période de consolidation, près d’une entreprise sur deux prévoit procéder à des acquisitions, alors que 39% seraient disposés à vendre leur entreprise ;
  • 60 % des entreprises consacrent annuellement plus de 10 000 $ en formation ;
  • Le Québec compte 200 000 professionnels en TI. Parmi eux, 52 % œuvrent dans des entreprises non technos en raison du virage numérique qui s’opère.

Protéger notre expertise pour mieux soutenir l’économie

« D’un coup d’œil rapide, l’impact économique de l’industrie des TI est notable puisque collectivement, les PME technos composent à elle seule 96 % de ce secteur au Québec, totalisant une activité de 31,4 milliards de dollars. À la lumière de ces chiffres, on comprend mieux pourquoi on doit s’attarder aux atouts du secteur ainsi qu’aux nombreux enjeux qui s’y rattachent », souligne Nicole Martel. « Imaginez l’ampleur des contrecoups économiques quand un déséquilibre survient dans leur environnement d’affaires, c’est l’ensemble de notre économie qui risque d’en être affecté. »

À la lumière de ce rapport, l’AQT émet plusieurs recommandations qu’elle soumettra au gouvernement en place afin d’assurer à ce secteur le soutien nécessaire pour son développement et stimuler l’économie québécoise.

 

Téléchargez le rapport complet

 

À propos du Baromètre de compétitivité AQT

Lancé en 2010, le Baromètre de compétitivité AQT 2018 mesure les pratiques et enjeux des PME technos.  En plus de fournir un outil de comparaison pour les répondants, il permet à l’ensemble des acteurs de cette industrie d’avoir une vision claire pour mieux développer ce secteur. Cette enquête est menée auprès de plus de 500 entreprises dont 336 comptent entre 4 et 500 employés. 

À propos de l’AQT

L’Association québécoise des technologies (AQT), l’incontournable réseau d’affaires technos, procure aux dirigeants et dirigeantes, un environnement stimulant et de classe mondiale, propice à la croissance de leur entreprise et de l’industrie. Forte de ses 500 membres, elle les rassemble leur permettant ainsi d’accroître la performance de leur organisation. Organisme à but non lucratif autofinancé, l’AQT représente l’ensemble de l’industrie auprès des instances au pouvoir décisionnel et elle figure parmi le Top 10 des associations technos en Amérique du Nord. 

 

– 30 –

 

Renseignements :

AQT – Edith Hakimian, – Responsable du marketing et des communications
514 874-2667, poste 114 — ehakimian@aqt.ca