Pénurie de main-d’œuvre : misons sur les forces des PME

À l’Association québécoise des technologies (AQT), nous avons le privilège de nous entretenir sur une base régulière avec les dirigeantes et les dirigeants d’entreprises technos et de prendre le pouls de l’industrie en temps réel.  L’enjeu du remplacement d’employé(e)s expérimenté(e) figure au premier rang des défis mentionnés par 80% de nos membres. L’attraction de nouveaux talents dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre meuble bien des discussions! Bien que préoccupante, cette situation laisse pourtant la place à des opportunités pour les PME technos. En effet, les entreprises peuvent miser sur leur agilité et leur créativité pour voir à la transformation des modes de travail afin de mieux répondre aux besoins des ressources qualifiées que l’on cherche à attirer.

Miser sur sa « marque employeur » pour attirer le talent

Mais, comment assurer la pérennité et la croissance des PME alors que bon nombre de postes demeurent ouverts? C’est une question qui pousse à la réflexion. À l’AQT, nous encourageons les entrepreneurs à faire preuve d’audace dans le processus de recrutement et à ne pas hésiter à vanter leurs succès.

L’environnement des PME est excessivement stimulant pour des individus qui cherchent à s’engager et à faire une différence. Le sentiment de pouvoir faire valoir leurs idées auprès d’une direction accessible, et ce, dans un environnement de travail convivial offrant de la flexibilité est recherché. Le modèle de la PME, où les équipes sont plus petites, offre cet espace et ces possibilités. En faisant preuve de polyvalence, de créativité et de rigueur, on peut faire une différence au sein de son entreprise et gravir les échelons. Cet aspect de notre industrie est encore méconnu et aurait avantage à être mieux communiqué.

Par ailleurs, plusieurs déploient de nouveaux modèles de gestion faisant davantage place à la collaboration entre membres d’une équipe. Les murs tombent entre patrons et employé(e)s, un autre aspect de plus en plus recherché par les jeunes talents.

Avoir son bureau au Québec et découvrir d’autres cultures

Le Baromètre de compétitivité publié annuellement par l’AQT rapporte que 78 % des PME technos exportent à l’international, en comparaison à 11 % pour tous les secteurs confondus. Intégrer le secteur effervescent des technologies permet donc d’avoir une fenêtre sur le monde et de varier les rencontres et les expériences.

Se retrousser les manches 

Devant l’arrivée de gros joueurs et devant la compétition de plus en plus féroce que mènent les autres secteurs pour recruter les ressources qualifiées, il ne tient qu’à nous de présenter notre industrie sous son meilleur jour pour séduire les talents et les inviter à joindre nos rangs. Une carrière passionnante et des rôles diversifiés les attendent et ce pourrait être au sein de votre équipe!

Vous aimerez peut-être  :

Groupe de discussion RH  

Groupe de discussion PDG

Formation Expérience Employé

Rayonnez votre marque employeur avec le concours PME en lumière