Une année sous le signe de l’effervescence et de la mobilisation

Mot de Paul Raymond, Président du Conseil d’administration de l’AQT

 

 

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que j’ai accepté le rôle de président du Conseil de l’AQT. Je peux vous dire qu’en cette période effervescente, je me sens au cœur de l’action et j’espère bien que nous pourrons, tous ensemble, faire grandir notre industrie. Je profite d’ailleurs de cette occasion pour saluer mon prédécesseur Gilles Pépin, qui a obtenu d’excellentes performances lors de ses années à titre de président du Conseil.

Dans une économie en pleine transformation numérique, nous faisons aujourd’hui face à de nombreux défis et d’innombrables opportunités. Je vise à rapidement mettre de l’avant nos priorités afin de contribuer au développement de l’Association, de notre industrie et de notre économie.

Ceux qui me connaissent savent que je profiterai de mes fonctions pour positionner l’impact qu’ont les PME technos pour l’ensemble des secteurs d’activités. La Stratégie numérique fraîchement annoncée par nul autre que Monsieur Philippe Couillard ainsi que Madame Dominique Anglade le démontre également.

Aussi, pour moi il y a de grands défis auxquels nous devons nous attaquer : la reconnaissance de notre secteur comme vecteur de croissance-clé pour l’économie québécoise, des conditions fiscales et administratives qui soient compétitives et sans nul doute, une crise en devenir qui impacte maintenant toute l’économie québécoise, l’accès au talent.

En effet, aujourd’hui on ne peut plus envisager le développement d’un produit novateur ou simplement concurrentiel sans que des expertises de pointe soient mises à contribution. Notre secteur vit un défi de main-d’œuvre sans précédent, l’arrivée massive de joueurs internationaux, le degré de qualification requis pour affronter les marchés de plus en plus compétitifs, couplés au fait que plus de 50% des talents TI œuvrent désormais au sein d’entreprises non TI, tous ces facteurs, confirment que la transformation numérique de notre économie est bel et bien en marche. C’est pourquoi nous vous consulterons en début d’année sur des solutions à mettre de l’avant pour relever ce défi.

Autre enjeu, non moins important, est notre capacité d’investir dans nos activités de croissance et de commercialisation. L’AQT milite en faveur de leviers simples et accessibles à toute PME innovante. À cet égard, j’aimerais vous entendre sur nos recommandations mises de l’avant auprès du Gouvernement du Québec; par exemple, réduire les délais de remboursent des crédits fiscaux par versements anticipés dès l’approbation de l’Agence de revenu du Canada, créer un fonds destiné à la commercialisation avec des modalités de remboursement souples et sans prise d’équité.

Comme en témoigne notre implication dans la création de la récente stratégie numérique, l’AQT dispose de plusieurs moyens de vous représenter. C’est pourquoi il est primordial que vous soyez engagés avec votre Association pour nous communiquer vos enjeux et votre réalité.

Nous mettons des outils à votre disposition, comme le Baromètre de compétitivité, qui vous permet de comparer la position de votre entreprise sur une trentaine d’indicateurs. Mais, vous en conviendrez avec moi, rien ne vaut le contact humain et les échanges avec nos pairs, et je n’ai pas à vous convaincre que mes collègues du Conseil d’administration et les membres de la permanence sont dévoués à faire en sorte que vous maximisiez votre participation à VOTRE Association.

Bref, je nous souhaite une année 2018 remplie de nouvelles opportunités et de nouvelles rencontres enrichissantes!

Vous avez des commentaires, des suggestions? Vous désirez nous faire part d’un enjeu qui mérite d’être soulevé dans le cadre de nos représentations en affaires publiques? N’hésitez pas à m’en faire part : praymond@aqt.ca.
Passez de belles fêtes avec vos êtres chers et que 2018 vous apporte tous santé, bonheur et prospérité.

PS : au plaisir de vous voir et d’échanger avec vous lors de Vision PDG du 20 au 22 février 2018!

Paul Raymond
Président du Conseil d’administration de l’AQT