PLAN D’ACTION EN ÉCONOMIE NUMÉRIQUE : CONSULTATION ET CONCERTATION À L’HORIZON

Nicole Martel-270x170Le 20 mai dernier, j’étais présente lorsque le gouvernement québécois a dévoilé son plan d’action en économie numérique qui s’intègre dans la vaste stratégie numérique qui avait été promise par monsieur Philippe Couillard. Comme le souligne la ministre Dominique Anglade, c’est maintenant que le travail commence. En effet, la volonté est affirmée et les grandes orientations sont définies, il faudra maintenant développer les mécanismes pour que ce plan d’action permette au Québec de se hisser au rang des économies d’avant-garde. C’est pour cela que votre association continuera de s’impliquer pour que soient mis en place les leviers nécessaires afin que notre industrie puisse contribuer pleinement dans ce grand virage numérique.

Lire notre analyse à chaud du plan d’action en économie numérique »

UN TRAVAIL ARDU ET VALORISANT

L’implication que l’on nous demande aujourd’hui est une tâche que nous connaissons bien, car depuis plus de trois ans maintenant que l’AQT s’implique activement auprès du gouvernement. Dépôt de mémoires, tables de concertation et groupes de travail, autant d’occasions que nous avons saisies pour suggérer, proposer et débattre de politiques fiscales, de politiques d’acquisitions ou d’amélioration des processus pour que l’environnement dans lequel notre industrie évolue répondent aux impératifs que dictent les marchés. Depuis l’automne dernier, le plan d’action numérique a été l’une de nos préoccupations, car il devait déterminer le chemin à suivre pour un Québec pleinement numérique.

Ainsi depuis le lancement, il est clair que le gouvernement du Québec veut renforcer la position de l’industrie des TIC comme et je cite « un chef de file mondial », c’est d’ailleurs mot pour mot le thème de l’axe 3 du plan d’action numérique québécois. Un objectif qui suggère qu’il y aura beaucoup à faire pour que notre industrie y contribue pleinement et rayonne outre frontière.

Plusieurs orientations proposées dans ce plan font l’unanimité, l’une en particulier est l’accès aux marchés publics. Une proposition de l’AQT qui avait été présentée une première fois lors des travaux entourant la politique économique québécoise présentée à la commission de révision permanente des programmes à l’automne 2014. Cette politique vise à accroître l’accès des PME aux contrats gouvernementaux, leur procurant ainsi, un débouché commercial important pour leur savoir-faire tout en leur permettant de bénéficier d’une vitrine de choix utile pour une commercialisation hors frontière.

CRÉER LES CONDITIONS POUR L’ESSOR DE L’INDUSTRIE

Il y aura donc des opportunités à saisir et soyez assurés que l’AQT sera présente pour concrétiser le chemin pour y parvenir. Il est donc nécessaire, plus que jamais, que vous nous appuyez, car l’AQT aura à s’assurer que les mécanismes déployés seront judicieux pour que vous occupiez la place qui vous revient dans ce grand projet collectif.

Le grand processus collaboratif du « faire ensemble » débute. Dans les prochaines semaines, le gouvernement mettra en place une structure afin de permettre le dialogue avec les acteurs du numérique et nous y prendrons part.

L’AQT continuera à être votre voix auprès des instances qui nous gouvernent.