L’ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DES TECHNOLOGIES (AQT) PUBLIE SES RECOMMANDATIONS VISANT À ALIMENTER LES GRANDES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES EN MATIÈRE DE TI

PrintMontréal (Québec), le 25 mai 2015 – À l’aube de la publication par le Conseil du Trésor des orientations gouvernementales visant l’élaboration d’une vision globale dans le domaine des technologies de l’information, l’Association québécoise des technologies (AQT) rend public ses recommandations tirées du mémoire qu’elle a déposé en février 2015. L’esprit général de la position de l’AQT est le reflet de l’industrie et émane des enquêtes réalisées auprès de ses membres, telles que le Baromètre de compétitivité AQT et autres consultations. En ce sens, l’AQT vise une plus grande équité et une meilleure gestion dans l’attribution des contrats gouvernementaux. En plus d’améliorer le rendement des fonds publics, l’AQT estime qu’une plus grande utilisation des solutions des PME québécoises contribuera à optimiser les services aux citoyens tout en misant sur les forces de l’industrie des TIC. Les recommandations contenues dans ce mémoire sont le fruit d’un long processus, qui a débuté en 2011, et dans le cadre duquel l’AQT a fait plusieurs représentations auprès de différents comités et ministères.

Participant depuis avril dernier au Conseil consultatif québécois des technologies de l’information dirigé par Monsieur Martin Coiteux, président du Conseil du Trésor, l’AQT est en mesure de faire valoir ses pistes de solutions et espère qu’elles sauront inspirer les politiques à venir du gouvernement. « La diversité des profils et des propos des participants à ce comité, représentant tous différents horizons, permettent assurément au gouvernement de mieux comprendre les enjeux et de bien cibler ses orientations en s’inspirant des meilleures pratiques en vigueur au sein de diverses organisations » souligne Nicole Martel, PDG de l’AQT

Parmi les recommandations de l’AQT, notons :

  • Une fois par année, les ministères et organismes devraient présenter les projets d’investissements à venir, et ce, afin de favoriser une plus grande participation d’entreprises aux appels d’offres qui suivront;
  • La création d’un Bureau de la PME et une pré qualification des solutions d’entreprises visant les marchés publics permettraient aux entreprises de présenter leurs solutions plus directement et d’alléger le processus d’appel d’offres pour des projets de moindre envergure;
  • Favoriser le concept d’appel d’offres par projet et vérifier si une solution existe déjà avant de recourir au développement sur mesure;
  • Revoir la position du gouvernement et harmoniser le calcul quant aux clauses de garanties d’exécution.

À PROPOS DE L’ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DES TECHNOLOGIES

L’Association québécoise des technologies (AQT) contribue, à l’échelle du Québec, au rayonnement des PME innovantes de l’industrie des technologies de l’information et des communications (TIC), en tant que représentante sectorielle. Elle appuie les PDG et leur équipe de direction en leur fournissant une véritable boîte à outils pour le développement de leur entreprise. Organisme à but non lucratif et autofinancé, l’AQT représente aujourd’hui le plus grand réseau d’affaires des TIC au Québec avec 500 entreprises membres et affiliées. Elle offre des occasions de maillage à l’échelle locale et internationale, des occasions de perfectionnement ainsi que des services d’analyse comparative et de partage d’expériences. De réels leviers de succès! Pour en savoir plus: www.aqt.ca.