En attendant Vision + : 10 idées fortes issues de Vision PDG

 

 

Que retenez-vous de la 17e édition de Vision PDG ?

Vision PDG ne dure pas que trois jours : l’expérience se prolonge bien au-délà. Il n’y a qu’à songer à quelques-unes des idées fortes de la 17e édition. Avec le recul, leur écho résonne plus distinctement, sinon davantage. Participantes et participants, vous souvenez-vous de ces quelques moments ?

 I – « Il n’y a rien comme l’implication sociale des entrepreneurs. » – Alexandre Taillefer

TEO Taxi a usé de la technologie pour obtenir des gains en productivité et ces gains ont ouvert la voie à de meilleures conditions de travail au sein de cette industrie. Voici un exemple probant du pouvoir transformateur des technologies et de la manière dont l’innovation peut améliorer la qualité de vie d’une population.

 II – « Il faut travailler sur des prises de conscience qui amènent des prises en charge.» – Pierre Lavoie

Si les entrepreneurs sont des gens d’action, Pierre Lavoie est un entrepreneur social. Sa mission : changer la culture en santé au Québec, rien de moins ! « Quand on veut imposer quelque chose, ça fait toujours des mécontents. Alors comment faire avancer le mouvement ? Par l’éducation. » Son leadership rassembleur s’appuie sur trois valeurs fondamentales : l’audace, la créativité et l’initiative. Trois valeurs qui permettent à une société de se démarquer par rapport à une autre.

III – La fonction PDG, automatisable aujourd’hui à 25 % ?

Avec l’intelligence artificielle, nous sommes à l’aube d’une véritable révolution. Les avancées décrites par Nicolas Chapados toucheront bientôt l’ensemble de la société, sans compter qu’elles soulèvent déjà de grands questionnements. Imaginez le futur. À quoi pourra bien servir un volant dans une voiture parfaitement autonome ? Comment l’intelligence artificielle augmentera-t-elle nos capacités cognitives ? Plus encore, comment votre entreprise participera-t-elle au mouvement ? Pour plus de détails sur les avancées du domaine, consultez l’ouvrage cité par Nicolas Chapados : Deep Learning (MIT Press, 2016).

IV – « Your company strategy is your company story. » – Noah Zandan

Les leaders passent 80 % de leur temps à communiquer. C’est ainsi que Noah Zandan s’est intéressé aux signaux faibles du langage et à l’ADN du leadership rassembleur. Vous voulez créer un impact lorsque vous parlez de votre entreprise ? Exit les expressions toutes faites à la Silicon Valley. Parlez au présent. Usez d’un langage simple et précis, ainsi que de descriptions qui font appel à tous les sens. Ces astuces, ainsi que quelques autres, font la différence. Science à l’appui. Pour aller plus loin, rendez-vous sur le blogue de Quantified Communications.

V – « You got this ! » – Jennifer Spear

Oubliez la journée parfaite, où tout se déroule comme prévu. Le monde bouge trop vite pour que tout soit scripté. Cinq générations de travailleurs se côtoient au bureau. Il y a aura des retards. Il y aura des impondérables. Les ventes ne se dérouleront peut-être pas comme vous le voulez. Quoi qu’il en soit, c’est la réalité. Votre mission consiste à en triompher au quotidien. La clé ? Vos croyances et votre attitude. Dites-vous que vous avez réglé d’autres problèmes avant. Que vous avez opéré d’autres changement par le passé. Bref, commencez tout d’abord par vous dire : « I got this ! » Il n’y a pas de mantra plus puissant pour aborder les aléas. Pour les autres étapes de la démarche, allez sur WorkUnscripted.

VI – Des partenariats avec les universités et les villes, c’est possible.

Une recette qui a fonctionné à merveille pour B-CITI, la plus récente entreprise de Vivianne Gravel. Son conseil pour collaborer avec les universités ? Sélectionnez le bon professeur qui s’intéresse à votre sujet. Entretenez vos relations avec les chercheurs. Apprenez à les connaître. Les bons professeurs attirent les bons étudiants. Ces étudiants pourront éventuellement travailler dans vos bureaux.

VII – « Entourez-vous de gens qui ont des cicatrices, des couteaux dans le dos » – Alexandre Taillefer

Pour le dire avec une terminologie moins guerrière : entourez-vous de gens qui ont du vécu, car on gagne en apprenant de l’expérience de ses pairs. À ce chapitre, n’est-ce pas ce que vous avez réalisé, en huis clos, dans le cadre des groupes de travail ? Pas moins d’une trentaine d’enjeux ont été traités cette année. Merci aux modérateurs, aux experts et à tous les participants qui, par leur volonté d’avancer, d’apprendre et de discuter ouvertement, ont contribué aux échanges. Vous avez des suggestions de thématiques pour l’an prochain ? Cliquez ici pour nous les partager.

VIII – « Et le grand gagnant est… »

Un nouveau format de présentation nous a fait découvrir les parcours des trois finalistes au titre de PDG de l’année Investissement Québec. Trois parcours d’entrepreneur remarquables, soit ceux de Steeve Duchesne d’Askida, de Jean Champagne de XMedius et de Louis Roy, du Groupe Optel. Le tout brillamment mis en lumière par les interviews de René Vézina. Vous aurez l’occasion d’en apprendre davantage lors de nos prochains 5@7 Parcours d’entrepreneur.

IX – « Mieux vaut apprendre à un village entier à pêcher que de lui livrer du poisson. Chacune et chacun d’entre vous ont les compétences requises pour apprendre aux gens à pêcher. De quoi faire une vraie différence dans la société. » – Alexandre Taillefer

Que dire de plus ?

X – « Merci ! »

Enfin, tout juste avant de lever nos cocktails de Romeo’s Gin, après l’histoire rocambolesque de Nicolas Duvernois, nous avions du mal à croire que Vision PDG touchait déjà à sa fin. Vous étiez 150 dirigeantes et dirigeants d’entreprise à vous donner rendez-vous à la 17e édition.  Du 15 au 17 février derniers, vous nous avez offert l’immense privilège de faire équipe avec vous. « L’équipe que nous formons ensemble » : voici une idée qui nous sert de carburant et à laquelle nous revenons sans cesse. Et tandis que nous parachevons la prochaine édition de Vision +, soyez certain d’une chose : notre enthousiasme à cet égard est intarissable.

 

Et vous, que retenez-vous de Vision PDG ?