Budget du Canada 2017-2018 : L’AQT présente les principales mesures qui toucheront les entreprises technos québécoises

Montréal (Québec), le 22 mars 2016 – L’Association québécoise des technologies a pris connaissance du budget fédéral 2017-2018 et résume les faits saillants affectant les entreprises du domaine des technologies.

L’AQT croit que le budget du gouvernement canadien matérialise en partie l’ambition d’exploiter le plein potentiel des entreprises innovantes du pays. Le gouvernement fédéral témoigne ainsi de son désir de miser sur les compétences de la main-d’œuvre afin de favoriser la croissance de l’économie numérique et créer un Canada innovateur. Voici en quelques points ce que l’AQT retient de ce budget, principalement du lancement du « Plan pour l’innovation et les compétences » :

1. Innovation

Pour parvenir à la valorisation de l’innovation, le gouvernement prévoit la mise en place d’un petit nombre de supergrappes mettant l’accent sur les entreprises innovatrices qui comprendront les aspects suivants :

  • Le partage de risques pour développer des plateformes technologiques et des technologies perturbatrices qui rehausseront la compétitivité du Canada
  • Des liens solides entre les entreprises
  • Des chaînes d’approvisionnement intégrées à l’échelle mondiale
  • Des bassins de candidats compétents et talentueux
  • Un accent mis sur la recherche de solutions innovatrices

Ces supergrappes seront lancées à l’aide d’un concours au cours de l’année 2017. Ce projet bénéficiera d’un investissement de 950 millions sur 6 ans.

1.1 Intelligence artificielle

Le gouvernement du Canada croit que l’intelligence artificielle a le potentiel de générer une croissance économique solide, en améliorant la façon de produire des biens, d’offrir des services et de surmonter des défis comme les changements climatiques. C’est pourquoi il entend offrir un appui public solide aux programmes de recherche et à l’expertise de calibre mondial offerts dans les universités canadiennes afin de positionner le Canada en tant que chef de file en matière de recherche sur l’intelligence artificielle et l’apprentissage profond.

Une supergrappe sera créée afin de mettre de l’avant l’intelligence artificielle.

2. Formation et perfectionnement de la main-d’œuvre

Afin de parvenir à créer un Canada innovant, le gouvernement mise sur les compétences et le talent. Pour ce faire, l’AQT retient trois initiatives proposées dans le budget fédéral :

2.1 L’arrimage entre l’offre et la demande

Reconnaissant l’importance de l’arrimage entre les besoins émergents des entreprises en croissance et les compétences disponibles sur le marché du travail, le budget de 2017 prévoit un investissement de 225 millions de dollars sur quatre ans et de 75 millions par année par la suite. Cette initiative permettra la mise sur pied d’un nouvel organisme qui appuiera l’acquisition et la mesure des compétences au Canada. En partenariat avec les provinces et les territoires intéressés, le secteur privé, des établissements d’enseignement et des organismes à but non lucratif, cet organisme :

  • déterminera les compétences recherchées et exigées par les employeurs canadiens;
  • explorera de nouvelles approches novatrices en matière d’acquisition et de perfectionnement de compétences;
  • transmettra des renseignements et des analyses pour mieux éclairer les investissements et les programmes futurs axés sur les compétences.

2.2 L’accès au marché du travail pour les jeunes talents

Afin d’élargir davantage les possibilités d’emploi pour les jeunes Canadiens, le budget de 2017 propose d’accorder un financement supplémentaire de 395,5 millions de dollars sur trois ans, à compter de 2017-2018, aux fins du programme emploi jeunesse.

2.3 Immigration

Face aux défis de croissance des entreprises reliés à la pénurie de main-d’œuvre spécialisée, le gouvernement instaurera les nouvelles mesures suivantes facilitant l’accès à des talents internationaux :

  • L’exemption de permis de travail de courte durée s’appliquera aux mandats de travail de moins de 30 jours dans une année – ou dans les cas de séjours scolaires de courte durée –, et elle servira aux échanges de travail de courte durée entre entreprises, aux échanges d’études ou à l’entrée temporaire d’experts.
  • La modification de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés pour veiller à ce que le système Entrée express – le système qui gère les programmes économiques de résidence permanente du Canada – réponde aux besoins du marché du travail canadien, et à ce que les candidats les plus susceptibles de réussir au Canada soient sélectionnés.

3. Propriété intellectuelle

Reconnaissant l’importance d’un régime de propriété intellectuelle efficace, le budget de 2017 annonce que le gouvernement élaborera une nouvelle stratégie en matière de propriété intellectuelle au cours de l’année à venir. La stratégie contribuera à faire en sorte que le régime de propriété intellectuelle du Canada soit moderne et solide et qu’il soutienne les innovations canadiennes au XXIe siècle.

Le budget de 2017 propose de consacrer jusqu’à 50 millions de dollars, à compter de 2017-2018, pour le lancement d’un nouveau programme d’approvisionnement, Solutions innovatrices Canada.

4. Technologies propres

L’AQT retient que le virage vert s’impose. En effet, le gouvernement appui de façon évidente les entreprises développant des technologies propres, et ce, dans tous les domaines, illustrant ainsi l’important prédominante accordée à cet aspect environnemental. Voici quelques initiatives annoncées : injection en capitaux de risques et fonds de roulement et aide à l’exportation.

« Par ce budget, le gouvernement reconnait tout le potentiel existant des entreprises innovantes du Canada et l’importance d’avoir une adéquation entre les besoins de celles-ci et les compétences disponibles sur le marché du travail », affirme Nicole Martel, Présidente-directrice générale de l’AQT, « toutefois, ajoute-t-elle, il est important que le gouvernement s’assure que les innovations générées par nos entreprises bénéficient d’un rayonnement international qui engendrera des bénéfices économiques concrets pour le pays. »

À propos de l’AQT

L’Association québécoise des technologies (AQT) contribue, à l’échelle du Québec, au rayonnement des entreprises des TIC et à la croissance de ce secteur de l’économie. Forte de ses 500 membres, elle rassemble et accompagne les dirigeantes et dirigeants d’entreprises technologiques en les appuyant dans le développement de leurs compétences et dans la performance de leur entreprise tout en favorisant l’évolution des pratiques commerciales. Organisme à but non lucratif autofinancé, l’AQT représente l’ensemble de l’industrie auprès d’instances décisionnelles et constitue aujourd’hui le plus grand réseau d’affaires des TIC au Québec. Pour en savoir plus : www.aqt.ca.