PROJET D’APPUI AU MENTORAT POUR LES FEMMES PROFESSIONNELLES QUÉBÉCOISES

AQT2015-18-270x170Le ministère du Travail et de la Condition féminine du gouvernement du Canada a choisi l’Association québécoise des technologies (AQT) pour initier un projet visant à promouvoir l’avancement des femmes professionnelles ou entrepreneures à la tête de petites et moyennes entreprises québécoises de l’industrie des technologies de l’information et des communications. Le projet prévoit à l’aide d’un processus de recherche et de consultation, intégrant des intervenants du milieu choisi, développer un modèle de mentorat que l’association devra intégrer à ses services réguliers.

Voir le communiqué du Ministère »

Budget alloué : 250 000 $

Durée : 30 mois

Objectifs :

L’objectif est de cerner les principaux freins, et à la lumière des renseignements recueillis, de développer un modèle de mentorat adapté à la situation particulière des femmes afin de leur permettre d’accéder à des fonctions supérieures au sein d’organisations, de les appuyer dans leur désir d’entrepreneuriat, contribuant ainsi à leur avancement économique.

En chiffres :

  • 400 femmes seront consultées afin de participer à la cueillette d’information et à la définition du modèle de mentorat optimal
  • 30 femmes participeront aux groupes de discussion
  • 12 femmes seront mentorées

Toutes ces femmes recevront de façon régulière la rétroaction des différentes étapes afin de faciliter leur cheminement vers des postes d’influence.

SAVIEZ-VOUS QUE… ?

  • La principale raison éloignant les femmes d’un rôle de dirigeante ou d’entrepreneure est familiale.
  • Leur aversion reconnue aux risques est aussi un frein important à occuper des fonctions comportant de grandes responsabilités.
  • Selon des données recueillies par l’AQT, la taille des entreprises dirigées par des femmes sont plus petite, ainsi 80 % de leurs entreprises comptent moins de 30 employés alors que la moyenne est de 37 employés. Conséquemment leur chiffre d’affaires est de 2,1 fois inférieures à la moyenne.
  • Elles sont aussi moins nombreuses à utiliser des comités aviseurs et des conseils d’administration dans leur entreprise alors qu’il est reconnu que cette pratique est un important facteur de réussite et de succès.
  • Il est aussi reconnu que l’appui familial, mais surtout l’accès à un mentor est gage de succès et de réussite chez les femmes.

ÉTAPES ET DÉPLOIEMENT

  • Etablissement de partenariat
    Établissement de partenariats avec des groupes et des organisations choisis, et intégration d’experts en condition féminine et en mentorat.
  • Évaluation des besoins, analyse de l’enjeu et définition des problèmes
    Cette étape du projet a pour but de déterminer les besoins ou l’écart entre les conditions actuelles et souhaitées.
  • Exploration pour modèle de mentorat
    Design d’un programme de mentorat optimal pour l’industrie des TIC adapté aux enjeux.
  • Mise en œuvre du modèle
    Constitution de dyade (jumelage mentor /mentorée) permettant l’accompagnement des femmes sélectionnées.
  • Mise en commun du savoir
    Déploiement d’un centre de référence (intranet) comprenant des outils de soutien et une trousse pour mentorat seront développés.
  • Évaluation externe du projet
    Évaluation du fonctionnement du programme, de la satisfaction des participantes et des mentors. Validation du niveau des apprentissages ainsi des que les bénéfices pour les mentorés et les entreprises.