L’Association québécoise des technologies (AQT) contribue, à l’échelle du Québec, au rayonnement des entreprises des TIC et à la croissance de ce secteur de l’économie. Forte de ses 500 membres, elle rassemble et accompagne les dirigeantes et dirigeants d’entreprises technologiques en les appuyant dans le développement de leurs compétences et dans la performance de leur entreprise tout en favorisant l’évolution des pratiques commerciales. Organisme à but non lucratif autofinancé, l’AQT représente l’ensemble de l’industrie auprès d’instances décisionnelles et constitue aujourd’hui le plus grand réseau d’affaires des TIC au Québec.

Mission

L’Association québécoise des technologies (AQT) vise la croissance de l’industrie des TIC et le développement soutenu de ses membres et voit à l’évolution des conditions réglementaires et économiques qui permettent aux entreprises de demeurer concurrentielles dans une économie globale.

VISION

L’AQT est reconnue comme la référence incontournable pour sa connaissance de l’industrie des TIC et son expertise en développement d’outils et méthodes d’accompagnement favorisant la croissance des entreprises du secteur.

AXES D’INTERVENTION

  • Accroître le rayonnement et la représentativité de l’industrie, par la force de son réseau et à titre de porte-parole de l’industrie auprès des différentes instances décisionnelles;
  • Rendre les entreprises plus performantes grâce au développement de leurs dirigeants, en leur donnant accès à des expertises et des programmes de perfectionnement;
  • Provoquer le réseautage et les partenariats d’affaires, par la mise en relation entre les individus et par le réseautage inter-entreprises.

VALEURS

Professionnalisme – Proximité – Intégrité – Curiosité – Créativité – Engagement

HISTORIQUE

2016 : Lancement du Programme de mentorat « Femmes en TI »

2015 : Ouverture d’un bureau dans la ville de Québec afin de mieux servir les membres de la région.

2014 : Le volet représentation s’intensifie auprès des différents paliers gouvernementaux. L’AQT devient un influenceur. Voir les actions d’affaires publiques.

2013 : L’AQT emménage dans de nouveaux bureaux plus accessibles pour ses membres dans la Cité du multimédia avec son équipe de 10 personnes.

2012 : L’AQT se dote d’un plan triennal basés sur trois axes d’intervention : Accroître le rayonnement et la représentativité de l’industrie – Rendre les entreprises plus performantes via l’adoption de meilleures pratiques d’affaires chez les membres – Favoriser le réseautage et les partenariats d’affaires pour les membres.

2011 : Lancement du Baromètre AQT qui sonde les pratiques d’affaires et l’état des entreprises de TIC au Québec selon 4 indices de performance : Ressources humaines – Innovation – Revenu – Commercialisation.

2010 : 10e édition de Vision PDG, avec un nombre record de participants, cet événement annuel est manifestement un déclencheur de nouvelles affaires, un investissement crucial pour la croissance des entreprises.

Les 20 ans de l’AQT réunit plus de 400 acteurs de l’industrie des TIC du Québec lors du cocktail de la rentrée.

2009 : L’AQT innove avec son Passeport de la Vision à l’Action et lance le programme 123 Go! pour start-up.

2008 : Partenariat avec le gouvernement du Québec pour le Salon des TIC.

2008 : Le réseau Interlogiq devient l’AQT et étend son offre du PDG à l’équipe de direction.

2007 : Le Réseau inter logiQ annonce l’affiliation de 3 associations en région.

2006 : Le Réseau signe des ententes avec de Grands Partenaires.

2005 : Lancement du concept des groupes d’intérêts qui deviendront les groupes d’InterAQTions P2P.

2004 : Le Réseau inter logiQ entreprend un virage associatif et confirme son rôle de représentant de l’industrie auprès des instances décisionnelles.

2002 : Le CPLQ devient le Réseau inter logiQ.

2002 : Première édition du Big Bang le forum de commercialisation des TIC.

2001 : Fin des subventions. Autofinancement.

2001 : Création de Vision PDG réservé aux présidents d’entreprises de technologie.

1992-98 : Sélection des priorités d’intervention et mise sur pied des premières activités de transfert d’expertise.

1991-92 : Structuration et implantation. Le CPLQ compte 125 membres.

Juin 1990 : Fondation du Centre de promotion du logiciel québécois : Créé à l’initiative des ministères des Communications du Québec et du Canada, le CPLQ vise à aider les producteurs de logiciels québécois à mettre en marché leurs produits et services localement et internationalement.